Modèle de lettre québec

Comme pour l`Ecosse, les investisseurs se questionnaient sur le fait que le Québec est financièrement viable. La province est le plus grand récipiendaire du système de paiement de l`égalisation du gouvernement fédéral, établi dans les années 1950 pour répartir les revenus des provinces les plus riches aux plus pauvres. Cela a incité des avertissements qui sont maintenant familiers aux écossais. Dans un document qu`il a écrit avant le référendum de deuxième indépendance du Québec en 1995-où les séparatistes sont venus dans un As de la victoire avec 49,22 pour cent du vote-le professeur Brenner a dit que dans ces conditions, le gouvernement d`une province visant l`indépendance serait doivent s`engager à réduire les services, à réduire la réglementation, à abaisser les taxes et à privatisations. Sinon, il serait confronté à des taux d`intérêt beaucoup plus élevés sur la dette impayé. Néanmoins, les assureurs privés, l`industrie pharmaceutique et certains groupes de réflexion préconisent la mise en œuvre d`une couverture hybride de type québécois pour les médicaments privés et publics pour le reste du Canada. Voilà pourquoi cela ne fonctionnera pas pour le Canada – parce qu`il ne fonctionne plus pour le Québec. Selon un rapport du 11 mars de l`Institut Fraser, un Think-Tank canadien sur les politiques publiques, le Québec a également la plus grande dette publique de toute province canadienne, mesurée par rapport à la taille de son économie. Alors qui paye? Les employeurs et les employés finissent par payer des primes abruptes. Cela accroît les coûts de main-d`œuvre et réduit la compétitivité des entreprises québécoises. Lorsque vous examinez les chiffres, il est vraiment surprenant que tous les fonctionnaires du Québec soient tenus de s`inscrire à une couverture privée coûteuse, étant donné que les frais d`administration représentent 1,7% du régime public québécois, mais 18% pour les assureurs privés.

En fait, plus de 30 pour cent de toutes les personnes inscrites sur des régimes privés sont des employés publics. Il s`agit d`une subvention indirecte massive aux compagnies d`assurance, en plus des subventions fiscales offertes par le gouvernement fédéral, qui représentent 13 pour cent des dépenses des régimes de médicaments privés. Après l`élection, le PQ oriente le Québec vers son premier référendum d`indépendance en 1980. Finalement, la motion a été rejetée – 59% à 40% – mais le sentiment du secteur financier envers le Québec n`a jamais été rétabli. Dans une présentation en novembre dernier, l`ancien ministre de la santé du Québec, Jean Rochon, qui a mis en œuvre le régime de médicaments de la province il y a 20 ans, a déclaré que, à l`époque, un tel modèle hybride était la bonne chose à faire, mais a ajouté que le système est maintenant obsolète et nous devions passer à t nouveaux défis liés à la couverture des médicaments. La majeure partie de l`argent qui a fui la province s`est rendue à Toronto, la capitale de l`Ontario, qui, au début des années 1980, avait remplacé Montréal, la ville la plus peuplée du Canada. C`est pourquoi la première place canadienne est aujourd`hui le siège de facto de la Banque de Montréal, même si le prêteur est enregistré dans sa ville homonyme. Quel a été le résultat du modèle hybride québécois? L`accès aux médicaments s`est amélioré lorsque le plan a été mis en œuvre, mais en gardant un système fragmenté fondé sur de multiples régimes publics et privés, le Québec n`a pas développé la capacité institutionnelle nécessaire pour contenir les coûts. Le Canada a le deuxième coût par habitant le plus élevé au monde pour les médicaments d`ordonnance (seulement après les États-Unis), et le Québec a les coûts par habitant les plus élevés parmi toutes les provinces. L`inégalité persiste dans le système québécois parce que les prix des médicaments varient entre les régimes publics et privés.

カテゴリー未分類